De Cuarny a Yverdon gare

0
0
25

Suite de.

En bus jusqu’a Cuarny.

Treize heures sonné.

Le bus venait de traverser le dernier village avant Cuarny.

Villard-Eppeney.

Comme il avait fait un détour pour desservir cette dernière localité.

Et que Cuarny est aligner  presque géographiquement de pare et autre de la route Yvonand Pomy.

J’avais la vue d’un alignement de maisons.

Bientôt on roulait entre ces dernières.

Là devant le clocher de  l’église.

J’ai sonné pour demander l’arrêt a Cuarny église.

Je suis descendu.

Le bus est parti.

Il est ou de cloché.

cette église.

Dériérre moi.

De l’autre coté de la route.

Un vrai temple protestant qui  fut surement jadis une grosse tour carrée de’environ dix mètres de coté sur laquelle fut  bâti un toit a quatre pans et un cloché en son centre.

Pas le toute ça

La question classique.

Il me faut aller ou.

En l’oculance

Elle est ou la route d’Yverdon.

Là devant une jonction a droite marquée en tant que priorité de droite.

Une petite route bitumée partant a la montée entre deux vieux bâtiments.

Là ou pas là.

A tore je l’ai suivie.

Ai vu plus tard.

Mais ce ne fut pas grave.

En dehors du village je marchais sur in chemin bétonné .

 droit contre une colline.

Sur son flanc un autre chemin bétonné pratiquement au plat vennant depuis ma droite de Villard éppeney et allant sur ma gauche je ne savais ou.

Pour aller a Yverdon

La logique était de la suivre a gauche.

Ce que j’ai fait.

Et j’ai eu raison.

Sur ce chemin en corniche un beau point de vue.

Serte a droite une foret de sapin sur le flanc d’une colline.

Mais en avants des collines paisibles.

Et a gauche.

Derrière Cuarny au delà  un vallon pas des plus profond.

Une colline allongée sur le flanc de laquelle passe l’autoroute.

Je voyais les camions circules sur un viaduc.

Bientôt devant moi un cimetière.

Ho pas le cimetière d’une ville.

Mais un petit cimetière.

Devant ce dernier Le passage de voitures et autres camionnettes comme sortie de terre comme un diable de sa boite le long du cimetiére.

A cause de la pente.

Je rejoignais donc une route.

Ce qui sur place s’est révélé Juste.

Une petite route de quatre ou cinq mètre de large.

état des lieux

Cette colline me bouchant la vue devant en sortant de Cuarny.

Et après en corniche.

A ma droite.

Est un simple mamelon rond.

Peut être une dune.

A la fonte de la derniére glaciation tout le bas pays était inondé.

Cent mètres devant moi.

En face du point culminant du mamelon.

Un autre point culminant.

Celui de la route. de Cuarny a Yverdon.

Le col de je ne sais quelle nom.

Pas d’importance.

Un dernier regard   au vallon de Guarny.

Un banc y invitait a y posait une flegme.

Mais trop vite pour y succomber.

Dommage.

Mais Yverdon c’est la bas.

Première vue au delà du col.

Le Chasseron se massif jurassien culminant 1607 mètres d’altitude.

Dans les Alpes ce ne serait rien du tout

.Mais au Jura une altitude respectable.

Une equeurée.

Un brouillard peu plus haut que ces sommets.

Mais en continuant mon chemin ai vu que ce n’était qu’un voile de brouillard d’altitude.

Plus bas les flancs du Jura   bien dégagés.

Des villages visible dans la pente.

Dessous le bleu du Lac de Neuchâtel.

J’avais passé le col.

Étais dans un paysage différant.

Au fond du vallon.

Devant le flanc du jura.

A ma droite le bous sud ouest du lac de Neuchatel.

Au centre la ville d’Yverdon-les-Bains.

A ma gauche les collines au delà  du vallon ou coule le Burron m’empêchait de voir la plaine de l’Orbe.

A mesure que j’avançais a la descente.

donc que je descendais.

Les perspectives de vues changeaient.

Une ferme isolée a une croisée de route.

Deux corps de bâtiment.

Un principal habitation et rural tout ce qu’il y a de plus classique.

Et une dépendance.

Plus petite.

Le toit dans le même sens.

Une pancarte.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Buvette et four a pain.

Pain tresse  et gâteau.

Ouvert du mercredi au dimanche.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

J’aurais pu m’y arrêter.

Y boire et manger quelque chose.

Mais peur de me mettre de nuit.

En descendant la ville se rapprochait.

Je voyais dans la ville le tracé de la vois férrée allant depuis la gare sur Lausanne et Genève.

Le passage d’un train s’y glissant comme un ver.

Après une descente continue.quelque centaine de métre au plat.

A droite coté descente des cultures fruitières  basse tiges.

Et coté colline là haut un hameau donc la ferme four a pain devant laquelle j’ai passé est une maison en retrait.

Entrée dans une zone urbaine avec une indication routiére.

Yverdon les Bains.

Le commencement de la ville.

     mais la gare n’est pas encore là.

Encore bien a marcher.

Et aussi bien a descendre.

Yverdon.

Ville d’eau.

Ville de source.

Ville de bain.

Pour protéger les bain il fait protéger la source.

Une petite rue longeant la pente.

Des drôles de bâtiments en de tours.

Une indication.

Sentier de la source.

Dix minutes.

Centre ville trente minutes.

Un cheminement en pente dans une nature artificiele.

Arbre de diverse essence résineuse et feuillue.

Et entre deux un gazon soigneusement tondu

Le tout traversé par  un sentier en zig-zag pour amortir la pente.

Des bois ronds y faisant l’office de marches d’escaliers.

Pour marquer la fin de la zone de protection de la source.

Une autre petite rue en longe pente.

En aval un autre cheminement piéton entre des immeubles locatifs.

La pente toujours là.

Un moment aprés a présent au plat le long d’une bute de six a huit mètres de haut portant la voie fèrrée.

Un sous voie la traversant.

J’y ai passé.

A quinze heures trente je montait les escalier du quai.

Mon train arrivait.

FIN

  • Marches Geneve Aeroport – La Plaine Commune de dardagny

    Jeudi 27 Aout 2009,parti de la gare de Grange Marnand a 07,45 heures, ciel dégagé,arivée a…
  • Demain le train

    Mardi sept mai. peu avant Neuf heures du matin. Avec huit autres passagers, j’attend…
  • Teufen ZU Tösseg, Eglisaux

    Vendredi 22 mars 2018. Huit heures du matin Gare de Granges Marnand. J’attendais le train.…
  • L’erreur

    Je suis contrarié. Je voulais écrire le présent article sous le titre. L’estuaire de…
Charger d'autres articles liés
  • Demain le train

    Mardi sept mai. peu avant Neuf heures du matin. Avec huit autres passagers, j’attend…
  • Teufen ZU Tösseg, Eglisaux

    Vendredi 22 mars 2018. Huit heures du matin Gare de Granges Marnand. J’attendais le train.…
  • L’erreur

    Je suis contrarié. Je voulais écrire le présent article sous le titre. L’estuaire de…
Charger d'autres écrits par jean-louis
  • Vigne dormante

    Le vingt deux février deux mille dix neuf. Gare de Granges-Marnand. Un peu plus de dix heu…
  • En bus jusqu’a Cuarny

    Mercredi 14 novembre 2018. Midi. Gare de Granges-Marnand J’atendais un problématique…
  • Une usine sur la Tôss.

    Le samedi premier  . septembre deux mille dix huit. Six heures du matin. J’attendais le tr…
Charger d'autres écrits dans tourisme pedestre. marche que j,ai faite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Sur le chemin de Quinten

Lundi quatre mai 2014. Quai trois Gare de Payerne Un peu moins de Six heures du matin. Je …