Accueil Demain le train

Demain le train

0
0
24

Mardi sept mai.

peu avant

Neuf heures du matin.

Avec huit autres passagers, j’attendais le train pour Lausanne en vue d’aller a Genève pour voir les travaux relatifs au futur chemin de fer.

Lancy Pont Rouge, Annemasse en France en passant par l’actuelle gare fantôme des Eaux Vives qui est donc en rénovation.

Il est arrivé et ça est parti.

Les gares ont défilé

Henniez

Lucens.

Moudon.

Puis le ravin de Briveaux suivi du tunnel de Villandeaux et au delà d’une certaine vue sur les Alpes.En géneral

des Tours  D’Aï en particulier.

Vue jusqu’à Pallezieux Gare.

Plus loin la vue bouchée par l.e Mont Pèlerin et son appendisse Le Mont Cheseaux.

Ce qui fut largement compensé par la vue sur le vignoble de Lavaux, Le lac Léman st surtout les montagnes de Savoie et du Chablais.

Lausanne.

Un petit problème.

Le train de la Broye qui habituellement achevait sa course a Lausanne au quai 70.

Un petit quai en cul de sac a l’entrée est de la gare est allé dans la gare ordinaire.

Cela m’a désorienté dans mes habitudes et m’a fait louper l’IC St-Gall Genéve aéroport.

Donc m’a retardé d’une demi heure.

Content ou pas content Il faut faire avec.

Le voyage a continué sur un autre train.

A onze heures vingt j’étais a Genève.

Gare de Cornavin.

Y ai pris le bus 25 allant en direction du poste frontiére de Tornay Vallard.

Je suis déscendu a Genéve Eau-Vive avec l’espoir  d’y voir les travaux transformant une gare fantome en gare active.

Je fut bien naïf.

Ai vu plus tard.

Une fois a la maison.

Sur Internet.

Que l’appelation les Eaux Vives englobait tout un quartier et non comme je le croyais une place et un arrét de bus dans une rue a vingts mètres d’elle.

Mais il a fallu que je fasse l’expérience.

Sus la dite place, tres petite, n’y ai pas trouvé de chantier d’une gare en réparation..

En suivant une rue allant plus loin suis arrivé a une place plus vaste que l’autre.

Des machines de chantier y étaient entreposée.

Mais le nom de cette dernière n’était plus Les Eaux vives.

Mais le Jeu de L’Arc.

Ai donc pensé que sa ne valait pas la peine d’aller plus loin.

Peut être fusse un tore.

Je suis donc revenu en arrière, et suis monté sur le bus pour Vallars

Et ne l’ai pas regretté.

Même si je n’ai pas vu se que je voulais voir.

Tornay Vallars.

Un poste  de douane aboutissement d’une autoroute sur térritoire français.

Mais une bisarerie.

La dite autoroute se prolonge un bon kilomètre sur territoire suisse.

Elle est même traversée par plusieurs ponts.

Mais au sortir de la douane il y a un passage pour piétons.

Il est vrais contrôlés par des feux de circulations.

J’ai traversé la dite autoroute en phase verte.

Comme il se doit.

Et de l’autre coté ai trouvé un banc pour m’assoir pour manger la moindre.

Puis suis reparti.

Je longeais un cour d’eau assez important.

Coulant dans une tranchée de cinq bon mètres de profond.

Le Foron.

Un affluent de L’Arve Jouant le rôle de frontière entre France et Suisse.

Deux rideaux d’arbres le long des deux rives .

Mais attention.

Des coté autant français que suisse, les maisons ne sont pas loin.

La métropole genevoise y est omniprésente.

Malgré ça la promenade y fut agréable.

A pare deux douaniers en patrouille y ai vu personne.

Plus loin une chose que jec n’ai jamais vu ailleur.

Sauf il y a quelques années que j’ai passé en ces lieux.

Une sorte de voie pour piétons couverte contre pluie et neige par une espèce de marquise en forme de voûte.

Voie sortant d’un bâtiment.

Si l’entrée de cette voie donc je ne sais pas la raison d’étre ne m’a posé aucun problèmes.

Il n’en fut pas de même pour la sortie.

Les autres fois, il y a quelque années, que j’y ai passé.

Ce fut du gâteau.

Je put atteindre sans difficulté la station terminus  des tramways genevois de Moillesulaz.

Mais il n’en fut pas de même ce mardi sept mai.

Aboutissement de la voie sur la couronne d’un rond point.

En principe les piétons n’y on rien a faire.

Pour le moins je le croyais.

Pour moi une seule possibilité  d’aller plus loin et surtout d’atteindre le terminus des tramwais fut de passer entre une rengée de bâtiments  et une palissade de chantier en longeans le dit arrêt terminus.

Bizarre cette palissade.

En régle générale il s’agit de panneaux en bois collé de trois mètres ou plus de haut.

Ou bien si il s’agit d’un chantier de plus longue durée.

D’un trailly.

Surfasse de gros fils de fers croisés.

Mais ici il s’agissait de paroi en plastique  de guère plus d’un mètre de haut.

Jamais vu un tel matériel en Suisse.

Mais crois avoir compris que j’étais en France

 Ou pour le moins en zone frontière.

Au delà de la longueur de l’arrêt une porte ouverte dans cette palissade d’un mètre de  large.

La logique y passer.

Ce que j’ai fait.

Par honnêteté. il me faut  dire qu’une personne me faisait signe D’y passer.

Une femme noire pas toute jeune

.Quelques minutes plus tard, j’étais assis dans le Tramways.

Ça aurait été intelligent de ma pare D’y rester.

Mais la dame noire donc plus tard.

Mais assez vite.

J’ai deviné la nature.

C’est assise en face de moi.

Et tout de suite a fait copain copain..

Si ma femme savait que je rodais par Là.

Célibataire n’ai pas ce probléme

Ça aurait du me mètre la puce a l’oreille.

Mais ai été assez con pour sur son conseil quiter le tram pour prendre place sur un bus.

Sans voir qu’il était immatriculé en France.

Ai commencé a voir clair quand une foi parti il a fait demi  tour pour aller a Annemasse.

Quand j’ai réalisé ai fait la seule chose a faire.

Je suis descendu du bus et marché en sens inverse.

Et puis la belle.

Je ne sais comment.

S’est retrouvée a coté de moi.

A présent j’étais sur mes gardes.

Y compris quand elle m’a invité a me payer un café dans un restaurant.

Plus tard ai eu de la facilité a m’en débarrasser.

Surement qu’un mec la menait en auto.

Une foi re a Mouillessula le tram jusqu’a Bel-Air.

Un autre jusqu’a la gare centrale de Genève Cornavin.

Je n’ai pasv vu ce que je voulais voir.

Mais ai pu déjouer un piège des  grandes villes.

Ce fut génial

FIN.

  • Marches Geneve Aeroport – La Plaine Commune de dardagny

    Jeudi 27 Aout 2009,parti de la gare de Grange Marnand a 07,45 heures, ciel dégagé,arivée a…
  • Teufen ZU Tösseg, Eglisaux

    Vendredi 22 mars 2018. Huit heures du matin Gare de Granges Marnand. J’attendais le train.…
  • L’erreur

    Je suis contrarié. Je voulais écrire le présent article sous le titre. L’estuaire de…
  • Vigne dormante

    Le vingt deux février deux mille dix neuf. Gare de Granges-Marnand. Un peu plus de dix heu…
Charger d'autres articles liés
  • Teufen ZU Tösseg, Eglisaux

    Vendredi 22 mars 2018. Huit heures du matin Gare de Granges Marnand. J’attendais le train.…
  • L’erreur

    Je suis contrarié. Je voulais écrire le présent article sous le titre. L’estuaire de…
  • Vigne dormante

    Le vingt deux février deux mille dix neuf. Gare de Granges-Marnand. Un peu plus de dix heu…
Charger d'autres écrits par jean-louis
  • Marches Geneve Aeroport – La Plaine Commune de dardagny

    Jeudi 27 Aout 2009,parti de la gare de Grange Marnand a 07,45 heures, ciel dégagé,arivée a…
  • Teufen ZU Tösseg, Eglisaux

    Vendredi 22 mars 2018. Huit heures du matin Gare de Granges Marnand. J’attendais le train.…
  • L’erreur

    Je suis contrarié. Je voulais écrire le présent article sous le titre. L’estuaire de…
  • Vigne dormante

    Le vingt deux février deux mille dix neuf. Gare de Granges-Marnand. Un peu plus de dix heu…
Charger d'autres écrits dans 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

. Dos d’anes le long de la Töss

               Mardi treize mars, déjà.            Que le temps passe vite. J’a…